La pâte de coing familiale

Publié le par CJ

C'est ma madeleine de Proust à moi!

Elle a le goût de mon enfance et des repas familliaux dans le campagne aveyronnaise.  Tout les ans en cette saison, ma grand-mère faisait ses réserves de pâte de coing. Aujourd'hui mes parents ont pris le relais et un de ces quatre je vais m'y coller.

En attendant voici une photo de la production annuelle.

Pour 6 personnes :

-2 kg de coings

-l'équivalent du poids des coings cuits en sucre (environ 1kg)

Laver les coings, couper en quartiers, retirer le centre et les pépins, peler (mieux vaut des bras musclés pour cette étape).
Plonger les morceaux de coings dans un grand fait-tout d'eau bouillante.
Faire cuire environ 1/2 heure (les coings doivent être tendres).
Egouter et réduire le tout en purée à la passoire
.

Remettre la purée dans le fait-tout avec son poids en sucre. Faire cuire doucement en  remuant jusqu'à ce que le mélange épaississe "que ça fasse floc, floc" (ah, on a dit recette maison).  

Verser la pâte dans des plats creux, des boites de conservation ou des moules pour faire de jolies formes. Pas plus de trois centimètres d'épaisseur, il faut que la pâte puisse sécher. Recouvrir de  torchons (propres), ou couvercles posés simplement sur le récipient, pour éviter la moisissure tout en laissant passer l'air pour le séchage.

L'idéal c'est de la laisser durcir 15 jours avant de la consommer, mais personnellement, je n'arrive jamais jusque-là. Tentez une bonne semaine, c'est déjà bien.

On peut rajouter à cette recette un peu de citron, de vanille, ou de cardamome pour varier les plaisirs.

Publié dans P'tits plaisirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bouillon gras 24/12/2014 17:29

J'adore ça!